top of page

Nous décomposons la palette du goût avec les élèves. Je crée un atelier qui permet de classer chaque saveur. L'objectif de cette démarche est d'apprendre aux élèves à goûter un plat en identifiant les arômes.

Comment le bouquet gustatif se répartit-il dans la bouche, sur la langue, pourquoi le nez joue-t-il un rôle dans l'analyse des saveurs ?

Ma discipline permet de confronter des aliments issus de l'industrie agro-alimentaire et des confection faites maison par les élèves.

La comparaison entre les deux préparations fait la part belle aux produits « fait maison ».

Lorsque les adolescents ont réalisé leurs plat, je les vois heureux d'avoir confectionné un mets meilleur, au point de vue gustatif, que les plat issu de l’industrie ou les fast-food.

Image de kazuend

En réalisant ce type d'atelier, nous pouvons nous positionner comme défendeur du « bien manger ».

Ce thème peut facilement être abordé grâce aux directives du PER. Il nous est conseillé d'aiguiser les connaissances sensorielles des élèves (CM 35-5) et également d'identifier des techniques de conservation des aliments (CM 36-3), qui peuvent avoir une incidence directe sur le goût.

Le Goût

bottom of page